Nicolas Sarkozy en garde à vue : Ségolène Royal, sa rivale en 2007, se rappelle à son souvenir

Elle aurait pu saisir l’occasion pour se gausser. Ségolène Royal préfère ne pas attaquer frontalement Nicolas Sarkozy, malgré sa garde à vue – mais n’a pas pu s’empêcher de publier un court tweet concernant l’affaire qui occupe aujourd’hui son ancien concurrent de l’élection présidentielle de 2007.

Elle n’en dira pas plus – elle n’en a pas besoin. Ségolène Royal, invitée à s’exprimer sur la récente garde à vue de Nicolas Sarkozy, préfère économiser ses mots et laisser la justice faire son travail. Mais sur son compte Twitter, l’ancienne candidate à l’élection présidentielle de 2007 fait quand même référence au “match” qui l’a opposée au mari de Carla Bruni.

Je suis interrogée sur l’affaire de Nicolas Sarkozy, écrit Ségolène Royal. Je voudrais juste dire ceci : malgré des conditions difficiles, la justice avance. Ma pensée va aux millions de citoyens qui ont le droit de savoir si le match était à armes égales“. Des soupçons sur les financements de la campagne de Nicolas Sarkozy pèsent depuis dix ans – il a toujours nié une quelconque implication de la Libye, y compris lorsqu’il était interrogé sur le sujet en direct à la télévision.

Placé en garde à vue, Nicolas Sarkozy a bénéficié d’un traitement inhabituel et a pu rentrer chez lui pour passer la nuit auprès de son épouse Carla et de leur fille Giulia. Il s’est rendu à nouveau dans les locaux de la police judiciaire de Nanterre ce mercredi 21 mars au matin, pour être entendu. Il avait déjà passé 16 heures en garde à vue, la veille.

Crédits photos : Sipa

Click Here: Putters

Leave A Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *